Crise de la quarantaine ou crise de couple ?

14-Mar-2020

 

Souvent la quarantaine entre en résonance avec une crise de couple. Ainsi, à partir d'une problématique rapportée au sein de la relation de couple, d’autres éléments vont apparaître sous-jacents au problème énoncé.

 

En effet, et même si c'est au cœur de la relation à deux que se cristallise la crise, il arrive que cela soit concomitant avec un passage à vide de l’un ou des deux partenaires.

 

40 ans… âge critique ?

 

A l’approche des quarante ans, c’est un peu comme si l’on amorçait un nouveau cycle. L’entrée dans la quarantaine, que l’on a coutume d’appeler la ‘crise du milieu de vie’, met en avant un certain nombre de doutes qui agitent aussi bien l’homme que la femme. Cette période de la vie est alors propice aux remises en question : Est-on en accord avec sa vie professionnelle ? Est-on épanoui dans son couple ? Peut-on encore séduire ? Etc.

 

Dans tous les cas, l’envie d’aller au-delà s’associe avec l’idée que c’est peut-être le moment où jamais. C’est ainsi que l’on voit pointer la tentation de franchir les limites, qu’il s’agisse de chercher à plaire ou encore de se dépasser.

 

Plus que séduire autrui, il s’agit parfois de se plaire à soi-même, notamment en se lançant un défi : par exemple, participer à une compétition sportive (comme un marathon), ou redoubler de performance au travail.

 

Besoin de se rassurer

 

Au bout d’un certain nombre d’années, lorsque la vie de couple s’est transformée en ‘petite entreprise’ où chacun exerce son rôle dans l’intérêt de la communauté, il se peut que le désir se montre de plus en plus absent. Un couple formé depuis longtemps, s’il s’avère sécurisant, ne se présente plus sous un jour excitant.

 

Les réseaux sociaux offrent parfois un terrain de jeu en faveur de la séduction à moins que cela ne se produise dans la 'vraie' vie. C'est souvent lors du constat d'une infidélité que sera faite une demande de thérapie.

 

Passage à vide

 

Une crise de couple peut aussi révéler un certain passage à vide chez l’un des conjoints, non seulement lié à l’âge, mais aussi à une remise en question personnelle. Et même si les signes du mal-être n’apparaissent pas comme flagrants chez le partenaire concerné, la relation de couple va s’en trouver malmenée. Il est possible que la dépression avance masquée derrière des conflits permanents au sein de la relation de couple. Un partenaire provoquant l’autre afin de s’extirper d’un malaise non identifié, un peu comme si le conflit venait au secours d’une forme de déprime. Autres symptômes fréquents : manque caractérisé de libido venant trahir un état dépressif latent ou encore adultère représentant la partie émergée d’un mal être plus profond.

 

Thérapie : quelle indication ?

 

Ce qui relève d’une difficulté personnelle rejaillissant sur la relation sera à distinguer d’une véritable problématique de couple au cours des premières séances. En fonction, une thérapie individuelle pourra être privilégiée. Parallèlement, une thérapie de couple sera maintenue (avec des thérapeutes distincts) ou non.

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

© 2020 Béatrice Poët-Jeannot | Contact | N° ADELI : 069303634 | Membre d'une association de gestion agréée

  • LinkedIn Social Icon